Publié dans 4ème, Semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme, sortie scolaire

Visite et mémoire : sur les traces du port négrier de Bordeaux

Le jeudi 24 mars 2022 dans le cadre de la Semaine contre le racisme et les discriminations, les élèves de 4B, accompagnés de Mme Leroux, Mme Valero, Mme Houdebert et moi-même, ont passé une journée à Bordeaux.

Au XVIIIe siècle, le port de Bordeaux vit des colonies. Au siècle des Lumières, le port de Bordeaux est l’un des plus riches d’Europe. Bordeaux, deuxième port négrier de France après Nantes (450.000 esclaves déportés, environ 150.000 pour Bordeaux), doit à la traite une partie de sa richesse.  De nombreux Bordelais vivent dans les Caraïbes, et particulièrement à Saint-Domingue (Haïti) pour produire et faire négoce d’une foule de denrées, sucre, épices, rhum…
La ville elle-même garde de nombreuses traces de cette activité dans ses murs.

Ainsi le matin, les élèves ont visité les salles consacrées au XVIIIème au Musée d’Aquitaine. Une aile entière est consacrée à la traite des Noirs et au rôle de Bordeaux dans le commerce triangulaire. (pour en savoir plus cliquer sur ce lien : https://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr/fr)

Après une pause au Jardin Public, la classe a rejoint Monsieur Karfa Diallo, président de l’association Mémoires et Partages (lien vers leur site et leurs visites : http://memoiresetpartages.com), devant l’école de magistrature. Au cours d’une promenade de près de deux heures au coeur de la ville de Bordeaux, depuis le fort du Hâ jusqu’à la statue de Marthe Adélaïde Modeste Testas sur le quai des Chartrons, Karfa Diallo leur a fait revivre avec un vrai talent de conteur les conditions de voyage, de travail, d’esclavage des Africains. Il explique comment la ville de Bordeaux s’est enrichie avec le commerce triangulaire, sans occulter l’histoire des princes africains qui vivaient de captures et revendaient leurs prisonniers aux Blancs européens au XVe siècle et sans nier l’existence millénaire de l’esclavage arabo-musulman dès le VIIe siècle.

Une journée riche qui s’est terminée par un message : ne jamais accepter l’inacceptable, ne jamais oublier que des êtres humains ont été traités comme de simple objets et que des formes d’esclavage existent toujours.

Voici quelques souvenirs en image de cette journée :

Publié dans 4ème, écriture, points de vue

Histoires de points de vue

Gustave Flaubert, dans L’Education sentimentale (1869), met en scène le coup de foudre de Frédéric Moreau pour Madame Arnoux sur le bateau qui le ramène à Nogent. La rencontre avec elle est décrite comme un éblouissement à travers le regard de Frédéric. Les élèves de 4B ont imaginé la même scène mais du point de vue de Madame Arnoux, puis de Monsieur Arnoux.

Publié dans 5ème, écriture, carnet de voyage, le voyage et l'aventure : pourquoi aller vers l'inconnu ?

Journal de bord fictif

Dans le cadre de l’objet d’étude  Le voyage et l’aventure : pourquoi aller vers l’inconnu ? le journal de bord de Christophe Colomb découvrant l’Amérique a été étudié. Les élèves de 5A ont ensuite eu à imaginer un journal de bord fictif respectant les caractéristiques observées, journal contenant obligatoirement une lettre de mission, deux textes descriptifs et un texte indiquant si la mission est une réussite ou non. Voici quelques exemples très réussis !

Publié dans 3ème, écriture, épistolaire, lettres de Poilus

La boite à souvenirs d’un soldat

Les élèves de 3A ont imaginé la boite à souvenirs de guerre d’un soldat d’une des deux grandes guerres. A l’intérieur, ils devaient y glisser des documents écrits de leur choix (livret militaire, tickets de rationnement, paroles de chansons, un ordre de mobilisation….) et une lettre dans laquelle ils devaient mentionner les 6 objets que contenait leur boîte. Après une semaine passée au CDI encadrés par leurs deux professeurs, voici le résultat de leur travail en vidéo (chanson de Benjamin Biolay, Les séparés – texte de Marceline Desbordes-Valmore, N’écris pas texte accessible en cliquant sur ce lien : https://www.lesvoixdelapoesie.com/poemes/les-separes)